Double diplôme franco-allemand
Licence LEA / Bachelor IKEAS




Langues Etrangères Appliquées (Université Paris Nanterre) / Etudes interculturelles européennes et américaines (Martin Luther Universität, Halle, R.F.A.)

Pour en savoir plus : 

Site IKEAS de l'Université Martin-Luther : http://www.ikeas.uni-halle.de/

Site de la ville de Halle : www.halle.de
 


Déroulement des études

  • LICENCE 1 (semestre 1 et 2) : Etudes à l'Université Paris Nanterre
    Les combinaisons de langues possibles sont : allemand/anglais - allemand/russe - allemand/espagnol.
  • LICENCE 2 (semestre 3 et 4) : Etudes à l'Université Paris Nanterre  
    En semestre 3, les étudiants français qui participeront au cursus sont sélectionnés. La sélection intervient uniquement à ce moment-là, il n'est pas nécessaire de prendre une inscription spécifique.
     
  • LICENCE 3 (semestre 5 et 6) : Etudes à l'Université de Halle
    Le cursus IKEAS (Interkulturelle Europa und Amerikastudien) est précédé d'un stage linguistique intensif de 2 semaines début septembre. Les étudiants doivent rendre un travail de "thesis" (mémoire, un correcteur français, un correcteur allemand) et font un stage obligatoire de huit semaines en Allemagne (avec rapport de stage à rédiger en allemand).
 


Modalité d'accès

La sélection se fait sur dossier au semestre 3.

 

Exemples de stages effectués par les étudiants du cursus

Secteur diplomatique et politique
- Représentation française auprès du Ministre-Président de Saxe-Anhalt. Organisation de manifestations culturelles françaises en Saxe-Anhalt.
- Bundestag.Assistant dans le bureau d'un député (Die Grünen)

Médias
- Radio Corax, radio associative. Conception d'une émission. Réalisation de reportages.
- Journal local en ligne. Tenue d'une rubrique en ligne, reportage sur un salon de jeux vidéos.

Traduction
- Stages dans divers cabinets de traduction (Magdebourg, Halle)

Domaine culturel
- Théâtre Thalia. Un des meilleurs théâtres allemands pour la jeunesse. Encadrement d'un groupe de jeunes
"en difficultés" ( thérapie par le théâtre). Traduction lors de festivals pour troupes françaises se produisant à Halle.
- Association culturelle de Chemnitz. Préparation d'un festival européen.
 

 

Débouchés professionnels

Les institutions, associations et entreprises à caractère binational ou international qui font appel aux compétences interculturelles.


Informations pratiques concernant l'inscription

Après le baccalauréat, l'inscription pour ce cursus n'est pas encore spécifique. Il faut s'inscrire normalement par APB en LEA, L1. Les études en LEA allemand/anglais sont "désectorisées", c'est à dire qu'il n'est pas nécessaire de résider dans l'académie de Versailles pour s'inscrire.
Si vous avez le projet de suivre le cursus intégré avec l'Allemagne mais n'obtenez pas de place par le biais d'APB, écrivez à la responsable qui pourra étudier votre situation, vous conseiller et vous aider.
La sélection s'effectue en fin de troisième semestre d'études, donc il n'y a aucune démarche particulière à faire auparavant.

Un double-diplôme, pour quoi faire ?

Le double-diplôme, comme la plupart des licences d'enseignement général, n'a pas pour objectif l'entrée directe dans la vie professionnelle. Il permet d'acquérir une expérience internationale dans le franco-allemand, de s'interroger sur les spécificités culturelles, d'apprendre à s'insérer dans le contexte d'une entreprise internationale. Ce cursus existe depuis 2005, nous effectuons régulièrement des enquêtes auprès des anciens étudiants. Leurs réponses montrent que la grande majorité d'entre eux ont poursuivi leurs études dans des masters sélectifs de commerce international, sciences politiques, langues étrangères, études européennes, affaires internationales, management touristique, pour citer des exemples représentatifs. Le double-diplôme et la maîtrise de l'allemand a été pour beaucoup d'entre eux un atout décisif pour intégrer un master. L'expérience franco-allemande les a souvent incités à se tourner aussi vers d'autres pays étrangers. Actuellement, d'anciens diplômés travaillent par exemple au Canada, en Australie, en Allemagne, à Bora-Bora et en France dans un contexte binational ou international.

Voici quelques témoignages d'anciennes, reçus en 2018.

Axelle

Après avoir fini ma licence LEA, j'ai décidé de faire une année de césure et de rester à Halle pour accumuler des expériences professionnelles et prendre le temps de réfléchir à mon orientation. Ainsi, j'ai travaillé au sein du département de la culture de la Ville de Halle (Fachbereich Kultur) et ai participé à l'organisation d'évènements culturels (réceptions, expositions) jusqu'à créer l'opportunité de monter ma propre exposition de photographies. J'ai ensuite été embauchée pour un "mini Job" au sein d'une agence immobilière qui m'a confiée l'organisation de la rénovation d'un bien immobilier à Leipzig. En parallèle, j'ai continué les missions commencées lors de mon stage de licence (ateliers pédagogiques dans des établissements scolaires de Saxe-Anhalt pour promouvoir les programmes de mobilité pour les jeunes de l'Union Européenne, de l'association GO EUROPE!) et suis devenue animatrice au sein de l'association BILD-GÜZ, pour encadrer des rencontres franco-allemandes de jeunes.


Je me suis ensuite orientée vers un master de Management de Clusters et Réseaux Territoriaux à l'ITIRI (rattaché à l'université de Strasbourg), c'est un master franco-allemand (également soutenu par l'UFA) à l'intersection des deux domaines que sont le développement territorial et le management de l'innovation. Les piliers de cette formation commencent par être les langues étrangères et l'économie (semestre à Strasbourg) ainsi que l'administration publique européenne (semestre à la Hochschule de Kehl, avec notamment des cours sur les fonds européens d'investissements et le développement territorial en Europe). En deuxième année, les cours sont orientés vers le développement des réseaux d'innovation et les politiques publiques auxquelles ils se rattachent en France et en Allemagne. C'est un M2 en alternance, et je suis apprentie au sein du Service Politiques Economiques Régionales du Conseil Régional d'Île-de-France.

Camille

Je suis toujours en VIE chez Airbus à Augsburg (en logistique pour le support client). Alors que la langue officielle du groupe Airbus est l’anglais, mon département travaille essentiellement en allemand du fait de l’étroite collaboration avec l’entreprise sous-traitante Daher dont les employés ne parlent pas forcément anglais. L’allemand était donc indispensable pour le poste que j’occupe. Mon contrat se termine fin septembre , et malgré les difficultés du groupe Airbus et la politique salariale restrictive qui découle de cette situation, ma hiérarchie fait des pieds et des mains pour pouvoir m’embaucher à la suite de mon contrat VIE :)

Audrey
 

J'ai posé ma canditature pour le cursus intégré Halle-Nanterre suivant le conseil de me enseignants et ce fut l'une des meilleures décisions que j'ai prises!

 

L'année à Halle s'est très bien passée: encadrement à l'université par les professeurs et le personnel, mode de vie très agréable, cours intéressants, beaucoup de loisirs, niveau des prix. Un cadre idéal pour les étudiants. L'année que j'ai passé à Halle reste la meilleure que j'ai passé de ma vie.

 

Au cours de cet échange, je suis en quelque sorte tombée amoureuse de l'Allemagne et de l'allemand. De sorte que, bien que j'ai effectué mes années de Master en France (M1 - LEA option M2i à Paris X Nanterre et M2 - Commerce et Management franco-allemands à l'université de Cergy-Pontoise), j'ai fait tous mes stages au sein d'entreprises en Allemagne.

 

Après mon Master j'ai de suite enchainé avec un poste de V.I.E. (Volontariat international en Entreprise) en tant qu'Assistante Commerciale et Marketing qui va déboucher sur un CDI, dans la ville d'Aachen en Allemagne.

 

 

 





Mis à jour le 29 janvier 2018